Le commandant Sallio a vécu sa dernière Sainte-Geneviève à la tête de la compagnie d’Arles. Photo Olivier Quérette / Ektadoc / Ville d’Arles

Le bleu sombre et impeccable des uniformes de gendarmerie dominait dans la salle de d’honneur de l’hôtel de Ville, vendredi 1er février. Le maire Hervé Schiavetti y recevait les militaires de la compagnie d’Arles dans le cadre de la Sainte-Geneviève, fête traditionnelle de la corporation. L’occasion pour le premier magistrat de remettre la Médaille de la Ville au commandant Gaël Sallio et son adjoint, le capitaine Edouard Velasco Le premier vivait sa dernière Sainte-Geneviève à la tête de la compagnie d’Arles, qu’il dirige depuis quatre ans. Dans un discours emprunt d’humour et d’attachement à ses troupes, il est revenu sur une année 2019 « complexe et éprouvante », avec notamment « la gestion du mouvement des gilets jaunes ». Mais face à cette mission, comme celle de la lutte contre la délinquance, « les gendarmes ont fait face avec courage, conviction et constance. Ils ont relevé le gant avec talent, nuit et jour. Ils sont fiers de servir. Et moi fier d’eux ».
Par ailleurs, le sous-préfet d’Arles Michel Chpilevsky a remis la Médaille de bronze pour acte de courage et de dévouement au gendarme Vincent Sabbah pour avoir – alors qu’il était en poste dans le Doubs – participé au sauvetage d’un automobiliste lors de la chute de son véhicule dans la rivière.