photo P. Praliaud/ville d’Arles.

Les Ateliers de Travail Personnalisés (ATP) qui proposent à l’année une aide aux devoirs encadrés par des tuteurs, s’adaptent à la situation de confinement pour aider à distance les jeunes Arlésiens, du CP à la Troisième. Dans le cadre de l’accompagnement scolaire et éducatif, la Ville d’Arles a mobilisé une vingtaine de tuteurs qui contactent par téléphone les 300 familles inscrites depuis le début de l’année scolaire. 

Une aide aux devoirs deux fois par semaine 

Par téléphone et via Internet, les tuteurs vont rétablir, dans un premier temps, un contact avec les familles. L’objectif est de savoir comment elles vivent le confinement, si les échanges fonctionnent bien avec les enseignants, s’il y a des difficultés techniques… Et dans un second temps, trouver une méthodologie de travail avec chaque enfant. A raison de deux fois par semaine, les tuteurs épauleront les plus jeunes dans l’apprentissage des leçons, l’aide aux exercices et trouver ensemble un rythme de travail dans cette situation particulière qui chamboule toutes les habitudes. 

Rétablir le contact 

En étroite collaboration avec l’Éducation Nationale, les élèves en difficulté – ceux dont les enseignants n’ont pas ou plus de nouvelles depuis le confinement – sont signalés aux services de la Ville d’Arles, afin de rétablir un contact. Par ailleurs, un suivi régulier des élèves décrocheurs se poursuit avec l’ADDAP13 (Association Départementale pour le développement des Actions de Prévention). 

Cette nouvelle mouture des ATP sera opérationnelle durant tout le confinement.