Jacques Barville est un crieur de rue. Il propose aux Arlésiens de lire leurs humeurs, leurs bonheurs, leurs réflexions personnelles et même de délivrer des messages aux amis confinés. 

Jacques Barville, crieur de rue, déclame tous les soirs poèmes, humeurs ou textes. photos R.Boutillier/Ville d’Arles

« C’est un acte altruiste de résistance face à la solitude, à cette morosité ambiante » explique Jacques Barville, qui fut comédien durant quarante ans. 

Tous les soirs à partir de 18h et durant une heure, veste noire et chapeau haut de forme sur la tête, il sillonne à vélo, surtout les rues de la Roquette, pour lire des morceaux choisis.

« C’est un grand bonheur pour moi chaque jour de délivrer ces mots, ça m’émeut » avoue celui qui est aussi un membre actif de l’association l’Odysette. Il compte poursuivre cette initiative singulière durant toute la durée du confinement.

Si vous avez envie de faire entendre un poème, une humeur, ou simplement passer le bonjour bucolique à vos proches, il suffit d’envoyer son texte à Jacques Barville barvillej@gmail.com