La première « Fête des trous » a eu lieu le samedi 13 juin, avec des ateliers pour petits et grands. photo R. Boutillier/ville d’Arles.

Où faire un sac en crochet ou un hôtel à abeilles ? Où s’initier à la permaculture, à la poterie où à l’art de la reliure japonaise ? Sur le site de la Verrerie, à Trinquetaille. L’association Vers un tiers lieu en Pays d’Arles, qui réfléchit, avec le soutien de la Ville, à faire de ce site patrimonial un lieu d’échange, d’apprentissage, de partage, y organise, jusqu’au 31 juillet, la Fête des Trous. Soit 55 ateliers (pour petits et/ou grands) et moments d’art vivant (musique, théâtre, danse), organisés dans le jardin de l’ancienne verrerie et en lien avec les thématiques chères au tiers-lieu : biodiversité, permaculture, pratiques créatives…

Le respect des mesures de distanciation physique. Trois zones d’ateliers ont été créées afin d’assurer la distanciation des groupes et interdire tout rassemblement.

Des « petits trous » qui permettent de composer une mélodie pour boite à musique : un des ateliers du samedi 13 juin. photo R. Boutillier/ville d’Arles.

Le programme. Les ateliers auront lieu les mercredis matins et dimanches matins de 9h30 à 11h30. Les soirées culturelles les samedis de 18h à 21h. Les ateliers et soirées sont ouverts aux adhérent.e.s du tiers-lieu (adhésion libre à partir de 1€) sur inscription et sont destinés aux enfants (moins de 12 ans, accompagnés) et/ou aux adultes. Ils sont gratuits ou avec une petite participation aux frais (entre 1€ et 5€). Chaque semaine, le programme de la semaine suivante sera communiqué pour inscription préalable et une bonne gestion des jauges. Pour s’inscrire : facebook destination tiers-lieu, ou le site de l’association. Le programme du mercredi 17 juin est déjà en ligne.