Les monuments d’Arles, dont certains sont inscrits sur la liste du patrimoine mondial de l’Unesco, sont désormais presque tous rouverts à la visite. Ce jeudi 18 juin, les visiteurs pourront à nouveau se rendre aux cryptoportiques.

Les cryptoportiques forment la partie souterraine du forum, la place centrale d’une ville romaine. Ils ont été édifiés en 46 avant J.C. photo O. Quérette/ektadoc/ville d’Arles

Ainsi, ce sont désormais cinq des six monuments d’Arles ouverts à la visite qui sont à nouveau accessibles : l’amphithéâtre et le théâtre antique depuis le 4 juin, les Alyscamps et les thermes de Constantin depuis le 11 juin. Le cloître Saint-Trophime bénéficie actuellement de travaux de mise à niveau et d’aménagement de son accueil. Dès leur achèvement, les visiteurs pourront de nouveau accéder au monument.

Sur tous ces sites, les mesures de protection sanitaires demandées par le gouvernement ont été mises en place et les consignes rappelées à l’entrée.

Tarifs : l’entrée est gratuite pour les Arlésiens (sur présentation d’un justificatif de domicile). Pour les non-Arlésiens, le Passeport Liberté permet pour 12 € (10 € le tarif réduit) d’accéder à quatre des cinq monuments ouverts et à un musée au choix (musée Réattu, Musée départemental Arles antique, ou musée de la Camargue) et ce, pendant un mois.

Contact : direction du Patrimoine, tél. 04 90 49 59 09. Renseignements également à l’Office de tourisme, tél. 04 90 18 41 20.