La présidente du Département était à Arles lundi 3 août, pour découvrir les dossiers arlésiens et en avant-première, le Museon Arlaten qui ouvrira ses portes en octobre.

Après-midi de visite autour des projets arlésiens, par Martine Vassal, présidente du Conseil départemental des Bouches-du-Rhône, accueillie par le maire, Patrick de Carolis. Photos Florent/Gardin ville d’Arles.

A tout seigneur tout honneur: avec un investissement du Conseil départemental des Bouches-du-Rhône de plus de 22 millions d’euros, il était normal que celle qui donnait il y a quatre ans, le premier coup de pioche du chantier du Museon Arlaten, en découvre les résultats la première.

Martine Vassal était donc à Arles lundi 3 août, à l’invitation du maire Patrick de Carolis. Une visite qui faisait suite à une première réunion de travail il y a quelques jours entre les deux élus, autour des projets arlésiens. « Le Département a toujours été partenaire de la Ville d’Arles. Après, on répond aux élus et aux maires qui nous sollicitent. Mais je viens à chaque fois que je suis conviée » soulignait la présidente de Marseille-Métropole.

« Je pense que lorsqu’il y a des projets, sérieux, il y a toujours des financeurs comme le Département et j’ai trouvé une écoute attentive auprès de Mme Vassal » a répondu le maire. Et des projets, il y en avait puisqu’une visite des cryptoportiques était proposée pour débuter cette nouvelle rencontre: là, c’est la scénographie qui est en projet, afin que les visiteurs aient une vision claire de ce que représente le site, par rapport aux édifices plus contemporains. « Nos monuments doivent être vivants et enrichir nos visiteurs, leur permettre de faire le lien entre notre histoire et le monde d’aujourd’hui ».

La splendeur retrouvée du Museon

L’illustration de cette volonté et de ce propos se trouvait au Museon Arlaten que les élus guidés par Aurélie Samson, directrice par interim, ont découvert . Un musée qui a mobilisé plus de 22 M€ de la part du Département et allie lui-aussi, modernité et histoire. La visite a laissé Martine Vassal « époustouflée » selon ses propres mots. Menée par l’architecte Michel Bertreux (cabinet Tétrac), la réussite est en effet exceptionnelle, qui permet notamment de conserver l’âme du musée sur la base de technologies contemporaine comme l’extraordinaire escalier suspendu et décoré par Christian Lacroix.

« Epoustouflée » par les travaux de rénovation du Museon Arlaten, Martine Vassal a annoncé une probable inauguration début octobre, après quatre années d’un chantier exceptionnel.

Mais il faudra attendre début octobre, soit quatre ans après le lancement des travaux pour l’ouverture du musée fondé par Frédéric Mistral. Et s’émerveiller de la réalisation.

Les autres dossiers

La liste est longue des projets soumis au Département: le maire a évoqué le « plan Marshal »l de rénovation de la voirie communale, les travaux essentiels dans les bâtiments sportifs, la requalification de la place du général De Gaulle et de la place centrale de Salin, celle du stade Fournier ou encore le réaménagement de la mairie annexe de Raphèle. Enfin, Martine Vassal a découvert un projet important pour la municipalité: l’installation d’un hôtel de police municipale dans les locaux de l’ancienne recette des finances, boulevard des Lices. « Nous tiendrons nos engagements d’augmenter ces effectifs, de créer des brigades d’intervention et d’être présents sur tout le territoire. Mais notre police municipale doit être en capacité d’accueillir le public et de travailler dans des locaux adaptés« .

L’ancienne recette des Finances accueillera l’Hôtel de police municipale, sur le boulevard des Lices: l’un des projets soumis au Département, « toujours présent lorsque l’on nous convie ».

De nouvelles réunions de travail sont prévues, autour du futur contrat départemental et des projets que Martine Vassal souhaitait donc, découvrir sur place.