Renaud Muselier devant le lycée Charles Privat, entouré du maire d’Arles Patrick De Carolis, de la députée Monica Michel, du Recteur. Photo R.Boutillier / Ville d’Arles

Il avait le choix entre 279 lycées, il a opté pour deux établissements arlésiens. « C’est un clin d’œil amical à Patrick De Carolis, et une façon de rappeler qu’Arles est une ville essentielle de notre région » a justifié le président de la Région Sud Renaud Muselier, venu visiter les lycées Charles Privat et Montmajour lundi 1er septembre, jour de la rentrée. Accompagné du maire d’Arles Patrick De Carolis, il a d’abord salué les élèves du lycée professionnel spécialisé dans les métiers de l’automobile, les techniques du froid et la chaudronnerie. L’établissement a fait l’objet de travaux d’extension éco-responsables à hauteur de 12M€ en 2018, avec notamment la pose de panneaux photovoltaïques, ce qui lui vaut le label « Une COP d’avance ». « Bénéficier de locaux rénovés, agréables, avec des équipements de qualité, c’est l’assurance d’un bon climat scolaire qui va nous aider à accompagner la réussite des élèves » a souligné la proviseure du lycée Charles Privat, Leïla Ben Kader.

Renaud Muselier a remis des manuels numériques et des mallettes d’équipements professionnels aux élèves, qui ont reçu gratuitement un masque lavable 35 fois. Même dotation au lycée Montmajour, qui compte 1200 élèves répartis entre les différentes sections, générale, technologique e professionnelle. L’établissement – lui aussi engagé dans la limitation des émissions de CO2 – a pu compter cette année sur 170 000€ de financements de la Région pour se moderniser. Le maire d’Arles s’en est réjoui : « Je suis, comme Renaud Muselier, un écolo pragmatique pour qui il est essentiel de réconcilier écologie et économie. »

Face aux lycéens de Montmajour, Patrick De Carolis a dit sa volonté d’attirer 1000 étudiants supplémentaires à Arles. Photo Philippe Praliaud / Ville d’Arles

Devant les lycéens de Montmajour, Patrick De Carolis a répété sa volonté de faire d’Arles « une place universitaire reconnue », en accueillant 1 000 étudiants de plus qu’actuellement. De son côté, Renaud Muselier a promis de revenir à Arles dès le 12 septembre, pour la feria du Riz. Cette fois, il parlera tauromachie, avec notamment le projet de Taureau-pôle de la municipalité, qui souhaite faire des corrales de Gimeaux un centre d’activités taurines ouvert toute l’année.

Toutes les photos de la visite de Renaud Muselier à Arles sont à voir ici.