Florent Gardin / ACCM

Faire des déchets une ressource. C’est tout le sens de l’installation par la Communauté d’agglomération ACCM de deux points d’apport volontaire de biodéchets, dans le quartier de Trinquetaille. Concrètement, il s’agit de bornes où les Arlésiens volontaires déposeront leurs déchets organiques produits en cuisine. Ils seront collectés et traités sur une exploitation maraîchère bio proche du Pont van-Gogh, où ils seront ensuite utilisés par l’agricultrice pour nourrir ses terres. « Un exemple de circuit court, 100% Arlésien » note Mandy Graillon, vice-présidente d’ACCM en charge de la gestion des déchets. En effet, ce projet financé par la Communauté d’agglomération est piloté par l’association Petit à petit.

La régie d’insertion Regards assure la collecte du contenu des bornes, et les vélos de Taco and Co se chargent de la collecte auprès des restaurateurs. Une douzaine d’entre eux participent à l’opération, alors que 35 foyers se sont déjà portés volontaires pour alimenter les points d’apport de Trinquetaille. « Nous avons formé les habitants, un seau a été mis à leur disposition pour le tri ainsi qu’un badge pour ouvrir les containers » explique Marie Granier, chargée de mission pour Petit à petit. « Ces deux premières bornes sont expérimentales, mais si ça fonctionne, ce dispositif pourrait être étendu » indique Mandy Graillon. Petit à Petit table pour l’heure sur une collecte d’une tonne de biodéchets par mois dans les containers, qui seront mis en service le lundi 16 octobre 2020.

Les bornes se situent rue Robespierre et rue Bracke Desrousseaux. Pour se porter volontaire, adresser un mail à contact@assopetitapetit.org