Fabriqué dans l’atelier de l’entreprise arlésienne, le « Sterimob » d’éliminer en quelques minutes 99,7% des traces de Covid-19 présentes dans l’air. Photo R.Boutillier / Ville d’Arles

Dans le centre de dépistage et de vaccination du Palais des congrès d’Arles, deux appareils semblables à des frigidaires suscitent la curiosité. Il s’agit en fait d’armoires de traitement d’air permettant d’éliminer en quelques minutes 99,7% des traces de Covid-19 potentiellement présentes dans l’air. Ces machines dernier cri sont fabriquées à quelques centaines de mètres de là, dans l’atelier de la société Unitair, installée depuis plus de quatre décennies sur les bords du canal d’Arles à Bouc.

Déjà spécialisée dans les armoires de traitement d’air « Steribloc » qui ont fait son succès, l’entreprise dirigée par Gérard Barachini a donc imaginé un nouveau modèle, plus compact et déplaçable, mais surtout doté d’un générateur photocatalytique qui détruit le virus. « Nous étions au salon des équipements médicaux de Dubaï au moment où le coronavirus apparaissait en Chine. De retour à Arles, on a commencé à réfléchir à la réponse la plus adaptée » raconte Cédric Berton, directeur commercial de l’entreprise.

Photo R.Boutillier / Ville d’Arles

Quelques mois plus tard, naissait à Arles le premier « Sterimob ». « Nous avons profité de la baisse d’activité liée à la crise du Covid pour développer de nouveaux produits » explique Gérard Barachini. Et ainsi s’attaquer à de nouveaux marchés : Unitair, qui vendait son savoir-faire presque exclusivement aux hôpitaux, fabrique désormais un petit modèle sur mesure pour le secteur tertiaire. « Le Sterimob peut parfaitement équiper des salles de classe, des crèches, des salles d’attente ou des open space » énumère Cédric Berton. Testées et validées par un grand institut de recherche français, les premières machines sont déjà installées en région parisienne et en Algérie.