Une formation, un métier, un emploi dans le secteur du bâtiment et des travaux publics : c’est le parcours en trois étapes de cette opération de recrutement inédite, qui est proposé aux jeunes gens, filles et garçons, âgés de 18 à 26 ans et issus des quartiers de Barriol, de Griffeuille et du Trébon. Pour en bénéficier, il suffit de s’inscrire dès maintenant à l’une des réunions d’information programmées dans chaque maison de quartier ou centre social, ou à Pôle Emploi.

On s’inscrit directement auprès de la structure de quartier, ou auprès de son conseiller Pôle emploi, ou encore par l’intermédiaire de la Mission locale (antenne d’Arles, tél.: 04 90 18 43 20).

Les réunions auront lieu :

  • à la maison de quartier de Griffeuille, le 10 février. Tél. 04 90 18 95 03
  • au centre social de Barriol, le 11 février. Tél. 04 90 96 44 70.
  • au centre social du Trébon le 12 février. Tél. 04 90 96 53 61.
  • à l’agence Pôle emploi d’Arles, le 16 février (pour ceux qui sont inscrits à Pôle emploi).
Le secteur du BTP fait partie des cinq filières qui recrutent dans le pays d’Arles, avec la santé et les services à la personne, la logistique, le commerce de grande distribution et l’agro-alimentaire. photo O. Quérette/ektadoc/ville d’Arles.

Au cours de chaque réunion, des recruteurs de NGE, l’un des plus grands groupes de BTP français, accompagnés d’agents de Pôle Emploi, recevront les jeunes pour leur présenter les métiers du BTP et le parcours qui est proposé. Pour postuler, il suffit d’être âgé de 18 ans, de maîtriser la compréhension orale et écrite du français, et d’être motivé. A l’issue d’un entretien mené surtout pour appréhender la motivation, les jeunes seront inscrits au parcours proposé : d’abord une formation de préparation opérationnelle à l’emploi de 10 semaines, dispensée dans le centre de formation de NGE, à Saint-Etienne du Grès. A l’issue, c’est un contrat d’apprentissage chez NGE ou dans une autre entreprise du BTP de la région d’une durée de 4 mois environ qui sera proposé, pour obtenir le titre professionnel d’ouvrier voirie/réseaux divers.

L’opération est lancée à la demande de madame Fabienne Ellul, sous-préfète d’Arles, et s’intègre dans le plan gouvernemental « Un jeune, une solution ». Elle est portée par l’agence Pôle Emploi d’Arles, qui l’a initié avec le groupe de travaux publics NGE, et les partenaires locaux mobilisés autour de l’emploi des jeunes : la Mission locale, le Plie. « Les travaux publics font partie de ces secteurs en tension, où il y a toujours un important besoin de recrutement » explique Angélique Ricordel, directrice de l’agence Pôle Emploi. « C’est un secteur qui offre également une très grande diversité de métiers, où l’on peut progresser, construire de belles carrières mais qui fait l’objet de nombreux préjugés : « ce n’est pas pour les femmes », « c’est difficile », « ce sont des emplois peu qualifiés. » Autant d’idées reçues qui seront combattues, preuve à l’appui.