Les plus petits, les jeunes, les responsables associatifs, les employés de la régie Regard et les élus, Mandy Graillon et Serge Meyssonnier, mobilisés autour de la même cause : redonner meilleure allure à la place Maurice-Thorez. photo P. Praliaud/ville d’Arles

Intense activité, le mercredi 3 mars, sur la place Maurice-Thorez. Portés par l’énergie de Younès Taoui, président de l’association Barriol Tous Solidaires, des habitants de tous les âges s’activent pour rendre ce lieu de passage et de rendez-vous beaucoup plus agréable. Des minots à peine plus grands que leurs pinceaux repeignent avec sérieux le mur des gradins avec l’aide de leurs mamans, des adolescents désherbent et collectent les déchets, les employés de la régie Regards, qui d’ordinaire sont déjà en charge de l’entretien des espaces verts du quartier, nettoient les traces de containers brûlés. Les travailleuses sociales de l’association Soliha préparent un jeu pour sensibiliser les enfants au tri sélectif.

« J’ai voulu réunir tous ceux qui interviennent régulièrement dans le quartier dans leur domaine de compétences, autour d’un projet commun, résume Younès Taoui, qui travaille à ce projet depuis plusieurs semaines. « C’est d’ailleurs l’objectif de l’association Barriol Tous Solidaires, qui vise à recréer une dynamique dans le quartier, retisser des liens, réapprendre à vivre bien ensemble, tout simplement » précise le président.

Si ACCM et 13 Habitat financent l’opération, la société Protecto a donné 250 masques de protection (car il était indispensable de travailler dans le respect des gestes barrière), et le président de l’association a réuni l’ADDAP 13, le centre social, l’association Acti Femmes et la régie Regards. « Cette place a une fonction essentielle dans le quartier, poursuit Younès Taoui. « C’est un lieu de passage entre les écoles, le centre social et elle pourrait être agréable pour passer un moment en famille, avec les voisins et les enfants. » Serge Meyssonnier, adjoint au maire délégué au quartier de Barriol le confirme : « cette place doit redevenir un lieu de vie. » Même son de cloche avec le président de la régie de quartier Regards, Jean-Pierre Antinoux : « la place est revigorée, ça fait du bien. Et nos employés, qui travaillent tous les jours ici, apprécient cette mobilisation collective. » Quant à ceux qui se sont retroussés les manches, ils sont contents de se mobiliser pour ce quartier où ils vivent parfois depuis très longtemps, où ils sont nés et qu’ils aiment.

De gauche à droite : Mandy Graillon, Serge Meyssonnier, Younès Taoui avec les représentantes de l’association Soliha. photo P. Praliaud/ville d’Arles.

Mandy Graillon, adjointe au maire chargée de la propreté, salue « une initiative qui contribue à créer une identité positive du quartier. » Et souligne qu’elle illustre ce que doit être aussi, la Politique de la ville : « c’est donner un coup de pouce pour permettre l’amélioration du cadre de vie, aussi bien au niveau de la sécurité que de la propreté. C’est concrétiser la volonté que le droit commun s’exerce partout. »

Retrouvez l’intégralité du reportage photo sur phototheque.arles.fr