La sous-préfète d’Arles, Fabienne Ellul et le maire d’Arles, Patrick de Carolis, dévoilent la plaque en hommage aux victimes du terrorisme. photo P. Praliaud/ville d’Arles.

Ce 11 mars, lors de la cérémonie célébrée à l’occasion de la 2ème Journée nationale d’hommage aux victimes du terrorisme, la sous-préfète d’Arles, Fabienne Ellul, et Patrick de Carolis, maire d’Arles et président de la communauté d’agglomération Arles-Crau-Camargue-Montagnette, ont dévoilé une plaque commémorative apposée sur la fresque peinte en hommage aux victimes de l’attentat contre Charlie Hebdo, en janvier 2015. Mais ce sont toutes les victimes d’actes terroristes à travers le monde originaires des Bouches-du-Rhône, frappées à Marseille en 2017, à Marrakech en 2018, à Paris en 2015, à Bamako, en Belgique, à Nice en 2016, à Carcassonne… qui ont été appelées par leur nom. Pour les honorer, un extrait de la Déclaration universelle des Droits de l’Homme a été lu, ainsi qu’un extrait du discours qu’a prononcé Albert Camus lors de la remise du prix Nobel de la Paix, dans lequel il évoque la nécessité de « refaire avec tous les hommes une arche d’alliance. »

Aux côtés de la sous-préfète et du maire d’Arles et président de la communauté d’agglomération Arles-Camargue-Montagnette, Cyril Juglaret, conseiller régional, Aurore Raoux, conseillère départementale et la Reine d’Arles, Naïs Lesbros. photo P. Praliaud/ville d’Arles

Une phrase extraite de ses Chroniques algériennes a également été lue par une jeune adjointe de sécurité de la Police nationale : « Quelle que soit la cause que l’on défend, elle restera toujours déshonorée par le massacre aveugle d’une foule innocente où le tueur sait d’avance qu’il atteindra la femme et l’enfant. » La cérémonie a également été marquée par un extrait de l’Hymne aux victimes du terrorisme, composé après les attentats à la gare d’Atocha, à Madrid, le 11 mars 2004, par le musicien Manolo Carasco.

Puis les autorités ont salué les porte-drapeaux, fidèles aux rendez-vous du Devoir de mémoire.

photo ville d’Arles.