Ce mardi 23 mars, aux Saintes-Maries de la Mer se tenait un comité syndical du Parc Naturel Régional de Camargue qui a vu ses membres désigner un nouveau Président.

« Nous devons être les héritiers et les fondateurs (..). Héritiers du subtil équilibre entre homme et nature, que les femmes et les hommes qui nous ont précédés en Camargue, ont su créer, liés par les usages et surtout le profond respect qu’inspire notre terre (..) Fondateurs pour mettre en œuvre les moyens de préserver cet équilibre, face à la montée du niveau de la mer, la complexe régulation et l’écoulement des eaux, et surtout, la vie et la survie des Camarguais » : c’est en ces termes que Patrick de Carolis, maire d’Arles et président de la communauté d’agglomération Arles Crau Camargue et Montagnette, a pris la parole après son élection, ce mardi 23 mars 2021, comme président du Comité syndical du Parc Naturel Régional de Camargue.

À 67 ans, l’Arlésien succède ainsi à Roland Chassain, maire des Saintes-Maries de la mer, disparu il y a quelques semaines.  Sitôt son élection à l’unanimité validée, Patrick de Carolis a tracé la feuille de route de l’un des tout premiers PNR : renouer les liens du dialogue entre tous les acteurs, assurer la pérennité des finances du Parc et « nous préoccuper à chaque instant de ne pas laisser détruire ce que l’un ou l’autre, l’homme ou la nature, ont construit au fil des siècles ».

D’une superficie de 350 000 hectares, le Parc Naturel Régional de Camargue regroupe en son sein les communes d’Arles, de Port-Saint-Louis du Rhône et des Saintes-Maries de la mer. Il entre dans la phase de révision de sa charte à la fin de l’année 2021: : document fondateur de tout Parc naturel, la charte donne les orientations des dix prochaines années et sera donc marqué du sceau du changement et du dialogue.