Dans les villages de Mas-Thibert, Raphèle, Moulès, Salin de Giraud et le Sambuc, des hommages ont été rendus aux combattants du second conflit mondial, avant les cérémonies en centre-ville.

Photo R. Boutillier /Ville d’Arles

Longue mais émouvante journée que celle du 8 mai 2021, au cours de laquelle les élus locaux, départementaux et régionaux, réunis aux côtés de la sous-préfète Fabienne Ellul, ont rendu hommage aux combattants de la seconde Guerre Mondiale.

Puis, ce fut le temps des cérémonies du centre-ville, où Patrick de Carolis a dévoilé au « Carré du zouaves », une plaque expliquant l’origine de ce site particulier, qui a reçu à partir de 1888, les corps des soldats de la garnison décédés à Arles qui appartenaient principalement aux 2e et 3e régiments de zouaves. Une initiative du conseiller municipal Guy Rouvière délégué au Devoir.

René Trouchaud, décoré par le général Pierre Velly. photo R. Boutillier/ville d’Arles.

Autre moment chargé d’émotions après l’hommage aux Anciens Combattants: la remise des insignes de Chevalier dans l’ordre national du mérite, remise à René Trouchaud par le Général Pierre Velly.

Cet Arlésien, né le 9 juillet 1938, a été appelé en Algérie en 1958 durant deuxannées, au sein du 62e bataillon du génie (groupe commande de chasse – au front durant 2 années) – il obtient le grade de Sergent. Libéré en 1960, il rentre à Arles pour rapidement adhérer à la FNACA fédération nationale des anciens combattants Algérie. Puis, il entrera dès sa création, au sein de la section d’Arles de l’UFAC (Union fédérale des associations de combattants et victimes de guerre).

En 2000, il succède à Francis Agostini à la présidence de l’ULAC (Union locale  des associations de combattants et victimes de guerre), qui regroupe désormais six associations.

Homme discret mais résolument engagé dans le devoir de mémoire, mais aussi le soutien aux familles, il a reçu plusieurs distinctions : la médaille de combattant volontaire Afrique du Nord, la médaille de la reconnaissance de la Nation et la médaille commémorative Afrique du Nord.

Plus tard, il a également reçu la médaille de la Ville des mains de Patrick de Carolis, maire d’Arles, qui a rappelé l’élan des patriotes et combattants qui doit se transmettre aux futures générations, pour défendre les valeurs républicaines.