Le Volley Ball Arlésien vise une montée en Ligue B dans les trois ans. Photo Olivier Quérette – Ektadoc / Ville d’Arles

En sport, c’est ce qu’on appelle une « remontada ». Alors qu’il affichait un seul petit point au compteur au mois de décembre, le Volley Ball Arlésien a bouclé sa saison 2020/2021 avec 23 points, sauvant ainsi sa place en championnat Elite. Un bel exploit, mais pas suffisant pour contenter l’ambitieux manager du club, Thomas Draghici. « Ça reste une mauvaise saison, dit-il. On va tout mettre en œuvre pour faire beaucoup mieux l’année prochaine. » L’objectif avoué : le haut de tableau dès 2022, et une montée en Ligue B dans les trois ans. Pour se donner les moyens d’y arriver, le VBA a déjà recruter trois joueurs professionnels aguerris, dont l’international tunisien Sami Ben Mahmoud. « Le principal argument pour les attirer, c’est le public de Fournier, explique Thomas Draghici. La meilleure ambiance de l’Elite, c’est ici. L’absence de spectateurs pour cause de Covid explique d’ailleurs en partie nos résultats cette saison. »

La saison prochaine s’annonce donc particulièrement excitante. Avec, cerise sur le gâteau, les finales des championnats de France de beach volley, qui se tiendront les 24, 25 et 26 septembre dans les arènes d’Arles, et seront sans doute retransmises sur la chaîne L’Equipe. « C’est génial pour le club et pour la ville » applaudit Thomas Draghici. Le VBA est mobilisé pour prêter main forte à l’organisation, et implique déjà les écoliers arlésiens. « Le club intervient dans 13 classes de CM1 pour une sensibilisation au volley-ball. On poursuivra l’opération à la rentrée, et des élèves seront invités aux arènes pour assister aux finales » précise le manager du Volly Ball Arlésien. Qui vise donc plus haut, mais sans oublier la base.