Par une délibération du 25 septembre 2020, le conseil municipal avait approuvé, sur proposition du maire, la création d’un Médiateur municipal, comme annoncé dans son programme électoral.

Rappelons que la fonction de Médiateur est un nouveau service offert à la population pour éviter des contentieux longs et coûteux dans les relations entre les services de la Ville et la population. Sa saisine est gratuite pour renforcer l’égalité des Arlésiens dans l’accès au droit. Particuliers, associations et entreprises peuvent faire appel à ses services.

Indépendant, le Médiateur apprécie les situations en légalité mais aussi en équité. Son action repose sur les principes de la charte déontologique de l’Association des Médiateurs des Collectivités Territoriales (AMCT).

Ni juge ni arbitre, il émet de simples avis motivés, et rédige un rapport annuel d’activité pouvant contenir des propositions d’évolution, par exemple dans le domaine de la réglementation.

©Florent Gardin/ville d’Arles

Si la crise sanitaire a retardé la mise en place de cette mission, le maire vient de procéder à la nomination de Frédéric Mison en qualité de Médiateur de la Ville d’Arles.

Ancien maire de Fontvieille et directeur de cabinet de Patrick de Carolis lors de la prise de fonction de la nouvelle équipe municipale, il va désormais se mettre au service de tous les Arlésiens pour apaiser les conflits potentiels.

Frédéric Mison a pris ses fonctions ce lundi 12 juillet, et la mission sera pleinement opérationnelle dès le 1er septembre prochain.

Plus d’informations sur les site ville-arles.fr et demarches.arles.fr à partir du 15 juillet prochain.