La Garde Julie Philibert et le Major Philippe Catania veille sur la plage de Piémanson. Photo Florent Gardin / Ville d’Arles

Juchée sur le dos d’Etoile, jument de race selle français, Julie Philibert en convient : le cadre de travail est enchanteur. Mais la jeune Garde n’est pas venue à Piémanson en balade. Avec son binôme, le Major Philippe Catania, elle assurait vendredi 9 juillet 2021 la toute première patrouille équestre sur la plage de Salin-de-Giraud. La Garde républicaine y assurera des rondes au moins trois jours par semaine jusqu’à la fin du mois d’août. Avec plusieurs missions : « Veiller à la sécurité des biens et des personnes, protéger ce site naturel exceptionnel et faire respecter les règles sanitaires » énumère le colonel Quiblier, adjoint du commandant de groupement de la Gendarmerie départementale.

De gauche à droite : Mandy Graillon (adjointe à la Sécurité), Patrick de Carolis (maire d’Arles) Frédérique Camilleri (Préfète de police), Antoine Parra (conseiller municipal) et Nassima Djebli (commandante de la compagnie de gendarmerie d’Arles). Photo Florent Gardin / Ville d’Arles

Ce dispositif est un des premiers effets concrets du Contrat de sécurité intégré passé entre la Préfecture de police des Bouches-du-Rhône et la Ville d’Arles. « C’était mon souhait que le cheval reprenne sa place. C’est formidable que la Garde républicaine soit au rendez-vous dès cette saison » s’est félicité le maire Patrick de Carolis, au côté de la Préfète Frédérique Camilleri, présents pour le lancement du dispositif. L’avantage d’une surveillance à cheval ? « On passe partout, on peut aller au plus près de l’eau, on est plus visibles et on a nous même une meilleure visibilité » détaille la Garde Julie Philibert. « Le cheval est dissuasif car il impressionne, et en même temps il rassure et facilite l’échange avec la population car il crée la curiosité » ajoute le major Philippe Catania. Si elleprouve son efficacité cet été, la surveillance équestre de la plage devrait être reconduit en 2022.

Pour voir toutes les photos, cliquez ici.