Un récit à deux narrateurs, deux frères que tout sépare sauf la mort de leur mère sous les coups de leur père. Un roman bien écrit, court, dramatique et drôle, avec de vrais morceaux d’autobiographie dedans. Un bouquin qui raconte sans pathos une descente aux enfers, une chute libre, physique et morale. Un livre touchant, qui finit mal mais dont on sait qu’il a aidé l’auteur à se relever.

C’est ce que nous laisse « T’offrir des bijoux », premier roman de l’Arlésien Sylvain Faugères, 33 ans, qui après dix ans de service dans des restaurants d’Arles puis de Paris, a décidé de ranger son tablier. Ce livre, solde tout compte de sa vie passée, sonne comme le début d’une nouvelle histoire.

« T’offrir des bijoux » de Sylvain Faugères, éditions Nombre7 (9€).