Eric Garandeau, directeur de la plate-forme TikTok, réseau social mondial, adhère et soutient le projet. Photo Philippe Praliaud/Ville d’Arles

Il est probable que la majeure partie des citoyens soient déjà entrés dans l’ère des images créatives ou immersives sans le savoir. Car elles sont partout, ces images qui immergent dans d’autres réalités, qui explorent la science, la santé, la marine… et sont entrées de plain pied sur nos smartphones.

Mercredi 25 août, Patrick de Carolis, accompagné de Benoit Beaume (directeur de Fisheye, magazine, galeries et création) et d’Eric Garandeau, directeur des affaires publiques de TikTok France, présentait l’un des projets phare de son mandat : la création d’une association regroupant partenaires publics et privés, d’un label et porteuse avec la Ville, d’un projet culturel et économique autour de ce que l’on nomme les images créatives.

« L’éco-système est là, autour de nos écoles comme l’ENSP ou MoPa, les studios que nous allons encore soutenir davantage, autour des Rencontres et de notre environnement culturel(..). A l’heure où ces technologies vont créer des milliers d’emplois, et quand on sait que 85% des écoliers d’aujourd’hui travailleront dans des métiers qui n’existent pas encore, il y a un potentiel formidable pour que Arles soit un lieu emblématique de cette filière » expliquait le maire.

Benoit Beaume, fondateur de Fisheye. Photo Ph.Praliaud/ville d’Arles

Une volonté partagée par Benoit Beaume et soutenue par le réseau planétaire TikTok (3 milliards d’abonnés). D’autres partenaires suivront d’ici la fin de l’année, parmi les plus grands groupes nationaux et internationaux.

Créer de nouvelles filières de formation, « dédiées notamment aux jeunes passionnés de jeux video mais que ne savent pas qu’ils peuvent en faire un métier, dédier un lieu aux Minimes, soutenir les studios existants », créer un festival alliant professionnels et grand public… Autant de missions pour la Ville et désormais, Arles créative. Rendez-vous dès le mois d’octobre pour un nouveau point.