Le maire d’Arles accueille le doyen de la faculté de droit d’Aix-Marseille Université à l’antenne universitaire d’Arles.
photo R. Boutillier/ville d’Arles

« Je suis très heureux de vous accueillir à Arles, de voir votre jeunesse dans nos murs, car le coeur d’une ville ne bat que par la jeunesse » : le maire d’Arles a accueilli les étudiants de la première année de licence en droit d’Aix-Marseille Université pour leur rentrée, le 3 septembre 2021, à l’amphithéâtre de l’antenne universitaire d’Arles. La séance, solennelle, a été ouverte par le doyen de la faculté de droit et de sciences politiques, Jean-Philippe Agresti, accompagné du vice-doyen, Frédéric Lombard, et de l’assesseur au doyen responsable de la licence de droit Arles, William Benessiano .

Le doyen, qui a remercié le maire d’Arles pour son investissement au service de l’enseignement supérieur, a rappelé que la faculté de droit d’Aix, l’une des plus vieilles de France (elle a été créée en 1409), l’une des plus importantes avec plus de 10000 étudiants et l’une des mieux classées en France voire dans le monde selon les spécialités, offre aux étudiants d’Arles la même qualité d’études qu’à Aix ou Marseille. Avec peut-être, un petit « plus » notamment pour les élèves de première année, ce campus à taille humaine, qui permet des relations plus approfondies avec les enseignants et un environnement d’apprentissage finalement moins stressant que les campus « géants » d’Aix ou de Marseille. Avec à la clé, le même diplôme, ouvrant vers « un avenir que vous n’imaginez pas encore » a ajouté Jean-Philippe Agresti.

Dans l’amphithéâtre de l’espace Van Gogh. photo R. Boutillier/ville d’Arles

Patrick de Carolis a confirmé : « 85% des métiers qui seront exercés en 2030 ne sont pas encore connus« . D’où l’importance d’ouvrir de nouvelles filières de formation, comme veut le faire le maire d’Arles, autour notamment de la création et de la diffusion des images numériques, dans le cadre du projet Arles Créative. Ce projet s’inscrit également dans la volonté municipale de développer l’offre d’enseignement supérieur à Arles et d’augmenter le nombre d’étudiants. « Nous avons déjà des écoles de qualité, comme Mopa, l’ENSP, l’IUT, et nous aurons à partir du mois d’octobre le campus connecté et d’ici la fin de l’année une école de management. Mais il faut enrichir encore cela. Déjà, l’antenne universitaire à l’espace Van Gogh sera rénovée dès cette année. Et nous projetons de créer une Maison des étudiants. » Une ambition que le doyen a transmis aux étudiants réunis dans l’amphithéâtre : « vous avez la chance de faire des études supérieures près de chez vous : sachez saisir cette chance !«