Arles au temps des Romains: une autre façon de voir les crèches, signée par Jean Luc Viotti.
Photo R.Parent/Ville d’Arles

Ils sont de retour ! Après avoir dû annuler l’édition 2020, les Amis du Salon International des Santonniers ont enfin retrouvé le chemin de l’Archevêché (le cloître étant occupé par l’exposition des 40 ans du Patrimoine), tout comme les visiteurs qui seront sans doute attirés par la qualité, la diversité des crèches, mais aussi le petit prix d’entrée (2€).

Vendredi 12 novembre, c’est une nouvelle édition, particulièrement riche et diversifiée qui a été inaugurée par Philippe Brochier, président du Salon, le maire d’Arles, Monica Michel députée de la circonscription, Guy Rouvière et le ravissant bouquet de la reine et de ses demoiselles d’honneurs, en costume Charles X.

Au menu, le patrimoine, via la crèche qui retrace l’Arles romaine, signée de Jean-Luc Viotti, la découverte des traditions allemandes et ses « pyramides »,  les santonniers de la Côte d’Azur, du contemporain, de l’ancien, du naïf et surtout, de la très belle ouvrage.

Philippe Brochier et les petites mains bénévoles ont signé, une fois de plus, une magnifique édition du salon International des Santonniers. Photo R.Parent/Ville d’Arles

Au final, un hommage au patrimoine traditionnel que constituent les crèches du monde entier, grâce aux bénévoles de l’association et à la formidable collection constituée au fil des années.

A Sainte-Anne, après le succès d’une foire aux santons tout le week-end,  du 4 décembre et jusqu’au 23 janvier, le lieu sera consacré à l’invité d’honneur : le santonnier du Vaucluse Daniel Galli, meilleur ouvrier de France. Une très grande crèche de 100 m² sera réalisée par les membres de l’association et la chapelle abritera également le concours de crèches amateurs, une dizaine de participants.

Le salon est ouvert tous les jours à l’Archevêché de 10h à 18h du 13 novembre au 16 janvier.

Pour découvrir le reportage https://phototheque.arles.fr/index.php?/category/3940