Le phénomène péruvien Roca Rey sera au paseo le samedi 16 avril avec José Maria Manzanares.
Photo Olivier Quérette – Ektadoc / Ville d’Arles

A Pâques dans les arènes d’Arles, chaque spectacle sera une grande première. C’est ce qui frappera les aficionados à la lecture des cartels dévoilés aujourd’hui vendredi 14 janvier 2022 à l’Hôtel de Ville par le directeur des arènes Jean-Baptiste Jalabert. Le samedi 16 avril, José Maria Manzanares affrontera pour la première fois en 20 ans de carrière des toros de l’élevage La Quinta. Le lendemain matin, des novillos du matador Alejandro Talavante fouleront pour la première fois le sable d’une arène française. Le dimanche après-midi, l’immense El Juli se mesurera pour la première fois en duel au grand triomphateur de la saison 2021, Emilio de Justo. Le lundi, le maître Diego Ventura et la pépite Guillermo Mendoza seront pour la première fois réunis au paseo de la corrida à cheval, les deux grands noms du rejoneo enterrant ainsi la hache de guerre. Et le cartel de la corrida de clôture (l’ancien protégé de Luc Jalabert Joselito Adame, l’Arlésien Juan Leal et le Nîmois El Rafi) est lui aussi totalement inédit.

De gauche à droite autour de l’affiche de la feria de Pâques 2022 : Jean-Baptiste et Lola Jalabert, Jean-Michel Jalabert, Camille Hoteman, Emmanuel Lescot et Mandy Graillon. Photo Florent Gardin / Ville d’Arles

Le prestige sera encore au rendez-vous pour la feria de septembre. Le trio sélectionné pour la Goyesque ressemble en effet au casting parfait, avec un Morante de la Puebla retrouvé, un Talavante superbe pour son retour à Arles en septembre dernier, et un Pablo Aguado qui incarne mieux que personne le torero – artiste de demain. « Nous sommes fiers de présenter des cartels digne du prestige des arènes d’Arles avec les cinq plus grandes figures de la tauromachie actuelle » (Manzanares, Roca Rey, El Juli, Morante de la Puebla, Talavante, Ndlr) s’est félicité Jean-Baptiste Jalabert. Mandy Graillon a salué la qualité de ces cartels 2022 avant de préciser que l’Espace toros rouvrira ses portes aux corrales de Gimeaux si les règles sanitaires le permettent. La deuxième adjointe au maire a par ailleurs annoncer la création d’une nouvelle bodega à la chapelle des Trinitaires. « La volonté de la municipalité est d’augmenter le nombre des bodegas » a-t-elle rappelé, lançant un appel à candidature pour l’exploitation de la cour de l’archevêché et la création de bodegas de type barnum sur la voie publique.

Pour voir la conférence de presse de présentation des cartels en vidéo, c’est ici.

Feria de Pâques

  • Vendredi 15 avril à 16h30 : Course camarguaise. Taureaux : Clanclan (Laurent), Maripan (Cuillé), Chicharito (Caillan), Muiron (Di Ternen), Octave (Cuillé), Titan (Laurent). Raseteurs : Cadenas, Maignan, El Mahboub, Lopez, Bouharguane, Bernard, Ameraoui, Dunan, Martin.
  • Samedi 16 avril à 11h : novillada sans picador de l’école taurine d’Arles avec Lenny Martin, Nino Julian, Cristiano Torres et Lucas Spagna (novillos de Tardieu)
  • Samedi 16 avril à 16h30 : Antonio Ferrera, José Maria Manzanares, Roca Rey (toros de La Quinta)
  • Dimanche 17 avril à 11h : Yon Lamothe, Tristan, Raquel Martin (novillos de Gallon et Talavante)
  • Dimanche 17 avril à 16h30 : Mano a mano El Juli, Emilio de Justo (toros de Victoriano del Rio, Alcurrucen et Carmen Lorenzo)
  • Lundi 18 avril à 11h : corrida à cheval avec Rui Fernandes, Diego Ventura et Guillermo Mendoza (toros de Capea)
  • Lundi 18 avril à 16h30 : Joselito Adame, Juan Leal, El Rafi (toros de Jandilla)

Feria du Riz

  • Samedi 10 septembre à 17h : corrida goyesque avec Morante de la Puebla, Alejandro Talavante et Pablo Aguado (toros de Garcigrande)
  • Dimanche 11 septembre à 11h : novillada sans picador avec des novillos de Pagès-Mailhan
  • Dimanche 12 septembre à 17h : Domingo Lopez Chaves, Maxime Solera et un troisième matador qui sera désigné cet été par la Commission taurine (toros de Yonnet et Escolar Gil)

    Ouverture de la billetterie ici début février pour les abonnements et le 21 mars pour les places individuelles.