« Instaurer un climat de paix et de sécurité est le préalable à toute liberté et une de nos priorités pour Arles et les Arlésiens, a rappelé le maire d’Arles Patrick de Carolis, accompagné de Mandy Graillon adjointe à la Sécurité, à l’occasion de la présentation du dispositif « Participation citoyenne » le 8 mars 2022 à la mairie annexe de Raphèle. La mise en place de ce dispositif votée au Conseil municipal de décembre 2021 prend aujourd’hui effet à Raphèle, puis le sera dans quelques temps à Moulès. Cette opération est un des moyens offert par l’Etat (loi n°2007-297 du 5 mars 2007 relative à la prévention de la délinquance) pour renforcer la sécurité des personnes et des biens sur le territoire des communes.

Les différents partenaires du dispositif « Participation citoyenne » sur la place des Micocouliers. Photo O. Quérette / ektadoc – Ville d’Arles

Le village de Crau, administré par l’adjoint au maire Gérard Quaix, est donc le premier territoire de la commune à s’engager à titre expérimental dans ce partenariat associant la Ville, la Gendarmerie, la Police nationale et municipale, et des habitants volontaires appelés citoyens référents. La démarche vise à faire participer la population à la sécurité et à la protection de sa zone de résidence avec l’appui et sous le contrôle des pouvoirs publics et forces de l’ordre. Cela se traduit par des concertations et réunions régulières entre les différents acteurs et concrètement, sur le terrain par le signalement d’incivilités, d’actes de violence, de dégradations, d’infractions routières. Pour l’instant sept Raphèlois se sont porté volontaires pour devenir des référents locaux. « Je crois profondément en ce dispositif, vecteur d’attention aux autres et de solidarité. Il favorise le lien social, a dit le général Roland Le Floch, commandant du groupement de gendarmerie départemental des Bouches-du-Rhône. Nassima Djebli, cheffe d’escadron de la Compagnie de Gendarmerie d’Arles, et le Major Michel Rouselle ont parlé d’accompagnement pour rassurer la population, améliorer la réactivité des forces de sécurité contre la délinquance et accroître l’efficacité de la prévention de proximité.

Le rôle du référent « citoyen volontaire »
– relayer auprès des habitants du quartier les informations, les conseils ou préconisations de la Police nationale ou de la Gendarmerie nationale,
– adopter une posture de vigilance à l’égard des comportements suspects,
– participer à des actions préventives vis-à-vis des habitations temporairement inhabitées comme prévoir le ramassage du courrier des habitants durant leurs vacances,
– effectuer des visites auprès des personnes âgées seules ou isolées.

L’anonymat du référent « citoyen volontaire » est garanti ainsi que la confidentialité des informations communiquées.

Photo à la Une : Olivier Quérette / ektadoc – Ville d’Arles