2022 marque une étape importante dans la vie de la blanchisserie Blanche Camargue : elle développe une nouvelle activité de nettoyage des vêtements professionnels et signe une convention inédite avec l’hôpital d’Arles.

Autour de Patricia et Didier Honoré, les patrons de Blanche Camargue, Stéphane Paglia, président de la CCI, Monica Michel, députée, le maire d’Arles et le directeur de l’hôpital d’Arles, Laurent Donadille. photo R. Parent/Ville d’Arles.

Une entreprise qui n’a jamais cessé d’avancer, même dans les situations de crise : c’est Blanche Camargue, créée en mai 2010 pour traiter le linge des hôtels et restaurants de Camargue. Première blanchisserie française à utiliser des produits éco-labellisés en 2014, elle s’est aussi positionnée dès le premier jour du premier confinement lié à la crise du Covid-19 pour travailler avec la blanchisserie de l’hôpital d’Arles et maintenir ainsi une activité pour ses salariés. Le 28 avril, Didier et Patricia Honoré, les patrons, ont accueilli autour du maire d’Arles, Patrick de Carolis, de Monica Michel, députée de la 16ème circonscription des Bouches-du-Rhône et de Stéphane Paglia, président de la CCI du Pays d’Arles, partenaires financiers et commerciaux, clients, pour officialiser deux nouvelles. Grâce à des travaux d’agrandissement financés en partie par le Plan de relance de la région Provence-Alpes-Côte d’Azur, l’entreprise est désormais à même, dans ses locaux de 700 m2, de développer une nouvelle activité : à côté des machines pour laver le linge des hôtels et restaurants et des deux « trains de repassage », elle se dote d’un « tunnel de finition » lui permettant de sécher et repasser les vêtements de travail.

Didier Honoré travaille avec des machines, françaises et néerlandaises, de dernière génération, notamment dit-il, pour faciliter le travail des employés. Ainsi ce « train de repassage » qui repasse et plie. photo R. Parent/ville d’Arles.

De plus, ce jour-là, Didier Honoré a signé avec le directeur de l’hôpital d’Arles, Laurent Donadille, une convention de réciprocité autour de la continuité d’activité : les deux partenaires s’engagent, pour un an, à se venir en aide si l’un des deux fait face à une panne ou tout autre problème l’empêchant de traiter son linge. « Entre une entreprise, privée, et un établissement public, c’est une première en France » a assuré Didier Honoré.

Des avancées qui ont été saluées par tous les partenaires présents : « Blanche Camargue est l’exemple même qu’on peut sortir grandi d’une crise » a souligné Stéphane Paglia. Le maire d’Arles a félicité « un patron comme on en voudrait davantage, avec une énergie communicative, du travail, et un humanisme qui force l’admiration. » Didier Honoré ne l’a pas fait mentir en remerciant ses partenaires et surtout « une équipe en or.«