Avec l’envie de donner aux Arlésiens la possibilité de profiter intensément de l’été, la Ville a activé son programme vacances entre le 11 juillet et le 19 août. Pendant les six semaines, une dizaine de sites d’accueil pour les enfants et les familles ont été ouverts sur la commune. Les directeurs et animateurs titulaires et vacataires ont proposé des activités variées et garanti la sécurité. Cette année, les équipes ont particulièrement apprécié le retour des sorties et d’une certaine liberté après les contraintes dues à la crise sanitaire. Tour d’horizon de ce dispositif misant sur la pratique du sport, celle des loisirs ludiques et culturels, et la détente. Il fonctionnera également pendant les vacances d’automne, du 24 octobre au 4 novembre.

Les stages sportifs

Les Centres d’animations sportives, gérés par la direction des Sports, se déclinent en été en stages sportifs de cinq jours pleins par semaine au tarif unique de 5 euros par enfant. 193 filles et 389 garçons étaient inscrits à cette édition estivale ce qui a représenté un total de 1521 inscriptions aux stages. Ouverts aux jeunes de 6 à 18 ans, les stages accueillent majoritairement la tranche d’âge des 8-12 ans. Sports collectifs aux gymnase et stade Robert-Morel à Trinquetaille, disciplines individuelles dans l’enceinte Fournier, multi-activités aux gymnase et stade Van Gogh, activités plein air et ateliers recyclage des déchets avec ACCM, sur le site de Beauchamp, étaient au programme. Une garderie en début de matinée et en fin d’après-midi ainsi qu’une navette bus desservant les quartiers de la ville pour le transport des enfants le matin et le soir, étaient également organisées afin de faciliter et limiter les déplacements.

Les centres de loisirs

photo P. Praliaud – Ville d’Arles

Le service d’animation de la Ville, rattaché à la direction de l’Education, gère six centres de loisirs : à l’école Les magnanarelles à Plan-du-Bourg, dans le groupe scolaire Pauline-Kergomard/Marie Mauron à Monplaisir, à Moulès, Mas-Thibert, Salin-de-Giraud, L’Ecureuil situé à Fontvieille. 1980 enfants âgés entre 3 et 11 ans, les ont fréquentés. A côté des activités habituelles comme la chasse aux trésors, les olympiades, les courses d’orientation, le chant, les travaux manuels, les sorties à la piscine, à la ferme, les petits Arlésiens de plus de 6 ans ont été initiés à la voile, à l’équitation. A ces deux nouveautés s’ajoutent la visite d’expositions des Rencontres de la photo, de la Fondation Van Gogh et des ateliers musique, théâtre, peinture soutenus par la Drac*. Elargir les propositions de divertissement, impliquer les plus jeunes dans la vie de leur cité sont des priorités que la Ville affiche dans le domaine de l’animation. La Ville recrute des animateurs et des directeurs. Pour postuler s’adresser à : drh@ville-arles.fr

*Direction régionale des affaires culturelles.

Les centres sociaux

Ils fonctionnent dans le cadre de l’Epacsa (établissement public administratif des centres sociaux arlésiens) et comprennent un secteur d’activités pour les jeunes de 11 à 17 ans, un autre réservé aux familles, encadrés par des animateurs.

Au centre social Christian Chèze, 98 adolescents et 300 enfants et adultes de Barriol, Plan-du-Bourg, des Semestres, du quai des Platanes ont participé aux sorties collectives à la plage, aux parcs d’attraction, aux visites de grottes et autres sites. A la mi-juillet, le séjour à Sainte-Enimie a réuni quatorze adolescents, tandis que les stages radio et danse afro organisés par Les Suds, à Arles ont concerné quarante jeunes qui ont également assisté aux concerts du festival des musiques du monde.

photo Mas Clairanne

Au mas Clairanne au Trébon, le secteur famille, composé d’une animatrice et de la référente de ce pôle, a invité enfants et parents à partager des soirées cinéma et concerts, des repas, des sorties luqiques et culturelles. Quatre-vingt-dix jeunes ont profité des nombreuses propositions sportives et pédagogiques, des ateliers de sensibilisation autour de la nutrition en partenariat avec Martingale et Apport Santé. Le séjour à la montagne d’une semaine a réuni sept adolescents.

La maison de quartier de Griffeuille

Les habitants des Alyscamps, de Mouleyrès, de la Genouillade et de Griffeuille ont eu accès aux activités du service animation de la maison publique de quartier du 7 juillet au 12 août. Sorties à destination des plages et des lacs de la région, visites d’expositions des Rencontres de la photo, et concerts des Suds, à Arles étaient régulièrement proposées, tout comme des ateliers, des goûters, également des jeux aquatiques à l’école de Mouleyrès. Quarante et une familles et quatre-vingt dix enfants et adolescents ont partagé ces moments avec l’équipe d’animateurs.